Lady Oscar - André
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Lady Oscar - André

Forum site Lady Oscar - La Rose de Versailles - Versailles no Bara - Berusaiyu no Bara - The Rose of Versailles - ベルサイユのばら
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -11%
PC Portable – HP Pavilion Gaming – ...
Voir le deal
824 €

Partagez | 
 

 Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marina Grandier-Jarjayes
Lieutenant de Girodelle
Lieutenant de Girodelle
Marina Grandier-Jarjayes

Féminin
Age : 28
Nombre de messages : 6948
Date d'inscription : 05/06/2008

Home sweet home Empty
MessageSujet: Home sweet home   Home sweet home EmptyMer 14 Nov 2018 - 18:02

Disclaimer : Lady Oscar est l'oeuvre de Riyoko Ikeda.


Résumé : Rentrer chez soi était toujours agréable. Surtout pour Marie-Thérèse Charlotte après vingt ans d'exil forcé.


Note de l'auteur : Ceci est une réponse au défi d'écriture n°37 de la page Facebook « Bibliothèque de fictions ». Les conditions étaient : cent mots minimum, placer les mots « eau», « vert » et «silence», le personnage principal retourne dans un lieu où il a vécu, dix ans après.


Home Sweet Home
Il lui avait fallu attendre presque vingt ans avant de fouler à nouveau le sol de ses ancêtres. Débarquée à Calais, Marie-Thérèse Charlotte, fille de feu Louis XVI et de Marie-Antoinette, observait avec émotion la France qui se dévoilait sous ses yeux. Elle ne se rappelait que trop bien cette fin d'année 1795, où le gouvernement français avait décidé que sa séquestration avait duré assez longtemps. On l'envoyait, en échange de prisonnier, à Vienne, là où sa mère avait grandi, ce beau Vienne qu'elle évoquait avec nostalgie, ces jours heureux où le poids du monde n'était pas encore sur ses frêles épaules. L'annonce avait déchiré le cœur de la jeune orpheline. Si elle était aussi autrichienne par sa mère, elle était avant tout fille de France, du sang des Bourbons ( et non des Capet, mais ces incultes barbares révolutionnaires avaient trop peu de respect pour l'Histoire pour s'encombrer d'une pareille nuance ).


Marie-Thérèse se revoyait dans cette calèche la menant loin de sa patrie, on lui arrachait encore une fois un lien, une racine. On lui avait tout pris : sa famille, ses amis, son titre, même sa terre natale semblait encore de trop, elle qui embarrassait par sa présence toute la République, pour être née fille de roi, petite-fille d'impératrice. En silence, elle avait fixé de ses yeux gris le paysage de la France, pour ne jamais l'oublier. Elle était partie adolescente, elle revenait adulte. Et en vingt ans, pour elle, la France n'avait pas foncièrement changé. Elle restait cette beauté qu'elle avait idéalisé en secret à Vienne. Tout était resté à l'identique : la tendresse du vert des prés, le bleu de l'eau qui ondulait en rivière, l'or des blés... Quand elle avait vu la frontière française se dessiner sous ses yeux, elle eut une sensation d'apaisement, de retour à la normalité, d'être enfin là où elle devait être.


La France l'avait vue naître.


Et malgré ce que la France lui avait fait subir, elle continuait à l'aimer, au point que la princesse souhaitait ceci :


La France l'avait vue naître, oui.


Elle espérait qu'elle la verrait mourir et hébergerait les restes de sa personne, une fois son temps venu.


FIN

*** Lady Oscar Lady Oscar ***

Home sweet home M_10
Revenir en haut Aller en bas
https://ladyoscar-zeforum.fr/
 

Home sweet home

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lady Oscar - André :: Fanfictions Lady Oscar. :: Fics sur Lady Oscar. :: "Petits Pamphlets"-